Projets

Comment choisir un architecte en Suisse ?

Vous projetez de construire votre maison et vous souhaitez, le confiez en un architecte afin de bénéficier d’un bon service ? Sachez que vous avez pris la bonne décision, en faisant ce choix. Car un architecte à la capacité de vous donner les bons conseils, afin de vous orienter dans la construction de votre maison de rêve. Mais avant toute chose, vous devez savoir comment choisir le bon architecte pour ne pas être déçu à la fin.

Analyser le domaine d’expertise de votre architecte

La première des choses à faire avant de choisir un architecte, c’est d’analyser son domaine d’expertise c’est-à-dire, vérifier ses anciennes réalisations. L’architecte que vous allez choisir doit être en mesure, d’identifier ce dont vous avez besoins et en plus de cela, il doit pourvoir répondre à cela. Par exemple si vous voulez construire une maison contemporaine, choisissez un architecte qui est bien spécialisé dans ce domaine. Il est question ici de choisir un architecte, qui a déjà fait ses preuves dans le domaine de construction similaire au vôtre. Vous pouvez lui demander de vous montrer ses anciennes constructions, ou encore ses chantiers en cours pour avoir plus de précision.

Comparer les différents architectes disponibles

La deuxième chose indispensable à faire, c’est de comparer les différents architectes disponibles afin de savoir, lequel est le plus avantageux pour vous. Ainsi, vous devez commencer par comparer les devis, les délais et le budget de travail. Cela vous permettra de savoir à peu près à quoi vous attendre avant de vous lancer. Par ailleurs, vous devez vérifier que l’architecte a l’habitude de respecter ses anciens délais de travail. Vous devez pourvoir faire confiance à votre architecte et lui en retour, doit se sentir impliquer dans votre projet.

Choisir un architecte proche de chez vous

Dans le choix de votre architecte, la proximité joue un rôle très important et primordial. Si vous résidez en Suisse par exemple, l’architecte qui doit travailler avec vous, doit être également en Suisse mais de surcroît, il doit être proche de chez vous. Cela facilitera la communication entre vous et non seulement cela, il va pourvoir suivre le chantier de manière très régulière et assidue. Si vous cherchez un architecte en Suisse, vous pouvez par exemple visiter le site qui suit : ag-architecture.ch

Lorsque l’architecte est proche de son lieu de travail, il va pouvoir veiller à la bonne marche des travaux et par la suite, rendre compte fidèlement au propriétaire. En fin notez que plus votre architecte est proche du chantier, plus vous êtes certains de réussir votre projet.

Opter pour un architecte assuré et inscrit à l’ordre des architectes

Il est indispensable de choisir un architecte, qui pourra vous apporter trois garanties. En première position, vous avez la garantie qui assure la finition complète de votre maison, y compris les frais de qui vont couvrir les malfaçons que le propriétaire va constater à la fin.  La garantie du bon fonctionnement des éléments d’équipements et par-dessus, une garantie de 10 ans qui va servir à couvrir les dommages affectants les travaux de gros œuvres.

Voilà en quelques sortes les choses essentielles auxquelles vous devez faire attention, lorsque vous voulez choisir un architecte en Suisse. Mais n’oubliez pas que vous devez nécessairement signer un contrat, afin de vous protéger mutuellement.

Lire la suite
construction-toiture
Chantier

La construction de la toiture pas à pas

Un toit ne se construit pas au hasard. Il y a des règles à respecter et des dispositions techniques à prendre en considération. Sans oublier les différentes assurances protégeant la structure entière. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la construction du toit étape par étape.

Toiture et normes légales

La toiture est capitale dans la construction d’un bâtiment. Sa bonne réalisation est un grand enjeu pour garantir le confort de ses occupants, surtout en termes d’étanchéité et d’isolation. Mais elle dessine également l’esthétique du logement en répondant aux paramètres techniques obligatoires et aux règles locales. En effet, votre toit doit être conforme aux règlementations techniques de construction. L’usage des matériaux et des méthodes par les normes DRTU ou Document techniques unifiés sont donc indispensable. Les artisans spécialisés dans le domaine les maîtrisent et sont spécialement qualifiés pour les respecter. C’est d’ailleurs pour cela que l’intervention d’un professionnel en travaux de couverture est indispensable pendant la construction d’un toit.  Mais la toiture doit également être conforme aux règles d’urbanisme ou au PLU. Ces normes sont consultables à la mairie.

En outre, si vous contactez un professionnel pour faire construire votre toit, demandez plusieurs devis pour comparer les offres proposées et les prix. Réclamez aussi des précisions concernant les plans remis. Enfin, demandez aux artisans les produits et les solutions qu’il vous propose pour savoir s’ils conviennent bien à vos besoins ou non.

Réalisation de la charpente

Votre couverture repose sur une armature qui va alors en supporter la charge et celle des éventuelles installations comme la cheminée. Tout en considérant les conditions climatiques, la charpente doit respecter des règles particulières en matière de pose et de technique. Donc, pour la réaliser dans les règles d’art, les services d’une équipe de professionnel comme cette entreprise de couverture dans les Pyrénées Orientales seront indispensables.

D’une part, il y a le bien charpenté généralement conçu en bois traité pour optimiser les performances de la structure. Cette option résiste aux différentes nuisances comme les champignons, les termites, etc. De plus, elle revêt différentes configurations, notamment si vous voulez réaliser des combles aménageables.  D’une autre part, il y a les fermettes industrielles. Ce sont de chevrons de petites sections. Ils sont assemblés en atelier avec des connecteurs métalliques. Et pour supporter le revêtement, la structure est complétée par des liteaux et des voliges. Concernant la forme de la charpente, elle peut comprendre des croupes, et des pans en biais.

Isoler et étanchéifier le toit

Une bonne isolation du toit permet de bénéficier d’un gain thermique de 5° environ en fonction des matériaux utilisés. Une étanchéité optimale quant à elle permet de combattre les problèmes d’humidité. Leur mise en œuvre diffère selon que vous réalisez un toit à combles aménagés ou perdus. Mais en général, le toit des constructions neuves est rarement isolé  par l’extérieur.

Couverture et autres accessoires

Vous ne pouvez utiliser n’importe quel matériau pour couvrir votre toit. Il faut considérer la forme de l’armature, l’inclinaison et les différentes contraintes techniques en vigueur. En effet, tous les éléments indispensables à la couverture doivent être anticipés pour réaliser une installation complète et correcte et ainsi limiter les problèmes de pont thermiques. Certes, avec l’aide d’un couvreur professionnel, vous pouvez profiter d’une fiabilité et d’une durabilité maximales.

Lire la suite
Faut-il opter pour une chaudière à condensation sans ballon
Chantier

Faut-il opter pour une chaudière à condensation sans ballon ?

Il existe de nombreux facteurs à considérer lorsqu’ils décident d’acheter une chaudière à condensation sans ballon. Ces facteurs comprennent l’efficacité, le coût et les exigences. Choisir le bon type de chaudière à condensation vous fera économiser des centaines, voire des milliers d’euros.

Efficacité

Il y a plusieurs raisons d’acheter une chaudière à condensation. Il est généralement plus efficace que les modèles non condensateurs. Ils ont des coûts de carburant inférieurs et nécessitent moins d’entretien par un chauffagiste, mais vous devez être prêt à dépenser un peu plus pour l’installation. Une installation typique d’une chaudière à condensation peut coûter plus de 10 000 €. Ce coût variera en fonction de la taille de votre maison, du nombre de zones et des corrections de tuyauterie.

Une chaudière de condensation a une empreinte carbone beaucoup plus faible et est moins susceptible de produire des émissions de NOx nocives. Ce type de chaudière propose également une technologie de brûleur avancée pour optimiser le processus de combustion.

Fiabilité

La fiabilité d’une chaudière condensée est une préoccupation majeure des consommateurs. La nouvelle réglementation gouvernementale signifie que les ménages devront acheter des chaudières à condensation, mais il y a peu de conseils sur les consommateurs sur la fiabilité. Une enquête sur l’emploi et l’argent sur la fiabilité de la chaudière a révélé des préoccupations généralisées. Les chaudières de condensation sont conçues pour réduire la consommation d’énergie jusqu’à 40%. Mais alors que les organismes de l’industrie et les services gouvernementaux publient des listes comparant l’efficacité énergétique de la chaudière, ils refusent de donner aux consommateurs des informations fiables sur la fiabilité de la chaudière.

La fiabilité d’une chaudière condensée dépend de plusieurs facteurs. Il est important d’obtenir un programme d’installation qui est réputé et a de l’expérience dans l’ajustement de ces appareils. Il est également important de s’assurer que la chaudière est entretenue et entretenue régulièrement. En plus de l’entretien de la chaudière, les propriétaires devraient envisager d’obtenir une alarme de monoxyde de carbone.

Coût

Une chaudière à condensation est plus efficace qu’une chaudière standard, ce qui signifie une baisse des coûts de carburant. Il a également des commandes plus avancées et a une empreinte carbone plus petite. L’inconvénient est que la chaudière a un prix plus élevé, mais il se rapportera sur une longue période. Il offre également un meilleur confort et une meilleure commodité car il est équipé de commandes modernes. Certaines personnes préfèrent également la commodité d’une chaudière combinée, qui a l’avantage supplémentaire de fournir à la fois du chauffage et de l’eau chaude domestique.

Les coûts varient selon la marque, avec des marques plus élevées coûtant plus que des modèles moins chers. Un autre facteur qui affecte le coût est la source de carburant. Par exemple, passer d’une chaudière à pétrole à une chaudière à gaz nécessite de retirer le réservoir de pétrole et d’installer des conduites de gaz. De plus, les maisons plus anciennes peuvent être plus coûteuses à rénover. Vous devrez peut-être faire du forage de base pour la tuyauterie de ventilation, et les plafonds peuvent être faibles, ce qui peut rendre l’ensemble du processus plus cher.

Conditions

Il y a plusieurs avantages à installer une chaudière à condensation dans votre maison. Par rapport à d’autres types de chaudières, ces appareils sont plus économes en énergie. Aux États-Unis et au Canada, de nombreux États offrent des rabais pour l’installation de chaudières à condensation. De plus, une baisse du prix du gaz naturel a amené de nombreux propriétaires à améliorer leurs chaudières existantes.

Une chaudière à condensation utilise un échangeur de chaleur secondaire pour collecter la chaleur des déchets. Cette chaleur est utilisée pour préchauffer l’eau entrante, ce qui signifie qu’il utilise moins d’énergie pendant le processus de chauffage principal. Par rapport à une chaudière standard, une unité de condensation peut économiser jusqu’à 90% d’énergie. De plus, une unité de condensation a plusieurs autres avantages qui ne peuvent pas être appariés par une chaudière standard.

Coût de l’installation

Le coût de l’installation d’une nouvelle chaudière à condensation dépend de plusieurs facteurs. Par exemple, la taille et la source de carburant peuvent faire une grande différence dans le prix. Les modèles plus grands ont tendance à être plus chers que les plus petits. De plus, certaines chaudières fonctionnent sur l’électricité tandis que d’autres utilisent du bois pour produire de la chaleur.

Choisir une chaudière à haute efficacité est important pour réduire les coûts énergétiques. Un modèle à haute efficacité réduira vos factures d’énergie et vous pouvez économiser jusqu’à 5 000 au cours de sa durée de vie. Vous pouvez économiser de l’argent en remplaçant votre chaudière existante par un nouveau modèle de condensation à haute efficacité.

Lorsqu’il s’agit de choisir une chaudière à condensation, il est préférable de parler à un entrepreneur HVAC qui installe des systèmes de chauffage. Un entrepreneur ayant une vaste expérience pourra vous fournir un devis précis. Assurez-vous que l’entrepreneur est autorisé, assuré et suit les codes du bâtiment locaux. Si vous n’êtes pas sûr, consultez en ligne les avis des clients précédents.

Lire la suite
A propos des travaux d’élagage difficiles
Chantier

A propos des travaux d’élagage difficiles

Les travaux d’élagage peuvent avoir lieu dans de nombreuses situations différentes. Parmi les spécialités de cette discipline, il y a l’émondage des arbres difficilement accessibles. C’est une pratique qui nécessite plus d’habiletés, de compétences et d’équipements. D’ailleurs, l est le seul à même d’intervenir sur tous les arbres.

Évaluation de la situation

Un arbre qui a un accès difficile n’est pas taillé pour une raison esthétique. En général, l’intervention d’un artisan élagueur expérimenté n’est indispensable que lorsque la plante représente une menace pour les alentours. Cela peut-être à cause de sa grande taille ou en raison de son instabilité. Quoi qu’il en soit, on n’intervient sur un arbre difficilement accessible que s’il risque de tomber après un coup de vent intense par exemple. L’élagueur peut ainsi réaliser un émondage d’urgence. Mais vous pouvez également faire élaguer ce genre d’arbuste s’il gène les fils électriques, les infrastructures à proximité ou le passage public. Dans ce cas, l’élagage doit se faire de manière régulière, par exemple, une fois par an. A ce sujet, les services d’un artisan qualifié sont indispensables. D’ailleurs, il est le seul à même d’intervenir sur tous les arbres, peu importe leur hauteur et leur taille. De plus, ce professionnel est bien équipé, lui permettant d’élaguer les arbustes dans les meilleures conditions. Enfin, si le végétal est un piteux état ou qu’il présente des indices de pourrissement, vous pouvez envisager un abattage, suivant le risque qu’il représente. Dans tous les cas, le plus important dans ce genre d’intervention est la sécurité du voisinage et de l’intervenant.  Plusieurs équipements de protection doivent alors être mis en place sur le chantier. 

L’usage d’un matériel adapté

L’élagage est un travail imposant du matériel spécifique. De nombreux équipements sont donc indispensables pour la sécurité de l’intervenant et celle de l’arbre à tailler. De ce fait, il existe les cordes, des nœuds et autres outils qui servent à grimper à l’arbuste et à atteindre les branches à enlever. Mais il y a aussi les griffes qui servent principalement pour l’abattage du fait qu’ils peuvent créer de graves plaies au sujet. L’objectif de l’émondage étant de préserver la santé de la plantation, ce type de matériel doit être banni. En outre, lorsqu’il s’agit d’élaguer un arbre difficilement accessible, les équipements jouent un rôle très important. Il faudra donc faire attention quant à leur qualité. Si vous ne disposez pas des matériels requis, il vaut mieux confier la tâche à un expert. Recourir aux services de cet artisan élagueur en Charente Maritime est donc nécessaire. Il possède tous les outils indispensables pour tailler les arbustes dans toutes les conditions, y compris les plus difficiles : nacelle, cordage, équipement de protection individuelle, signalisation, etc.

Préparer le budget

Si vous voulez faire élaguer un arbre qui se trouve dans des conditions difficiles, vous devez faire appel à un élagueur professionnel. Pour savoir combien coûtent les services de cet artisan, demandez des devis à plusieurs prestataires. De cette manière, vous aurez un aperçu des tarifs pratiqués sur le marché et pourrez éventuellement anticiper votre budget. Vous pouvez également comparer les offres disponibles pour choisir la meilleure proposition en fonction de vos besoins. 

Lire la suite
Que savoir sur la formation décorateur intérieur
Chantier

Que savoir sur la formation décorateur intérieur ?

À la base, la formation décorateur intérieur est accessible à tout le monde. Du moment que vous soyez passionné de décoration et que vous ayez une notion d’espace et du goût. De surcroît, certaines de ces formations ne demandent aucun diplôme prérequis.

En général, ce genre de formation propose un panorama de tout ce qui est à la base du métier. Et le but est que les étudiants puissent exceller dans l’art de la décoration d’intérieur

Si vous êtes intéressé par une telle formation, il faut savoir que celle-ci est en relation avec l’architecture d’intérieur ainsi que le design d’espace. 

Quel que soit le style, l’important est d’avoir du goût. Puisque vous excellez dans l’aménagement de l’espace, vous ne serez pas à court d’idées pour concrétiser le rêve de vos clients. Vous aurez pour mission de créer un intérieur qui ne ressemble à aucun autre, à l’image de votre client. Une nouvelle vision plus raffinée.

Trouver où suivre une formation décorateur intérieur

Il n’est pas trop difficile de trouver une formation décorateur intérieur en ligne. Cependant, vous devez connaître le genre qui vous conviendra. Cela n’est pas important si vous comptez travailler à votre compte. Le genre de formation que vous allez suivre définit à l’avance le genre d’entreprise qui vous embauchera plus tard. Cela va définir entre autres votre style de décoration et vos méthodes de base. Ce sera votre carte d’identité.

Une formation gratuite pour être décorateur d’intérieur

Faire la décoration de son intérieur sans vouloir pour autant s’investir dans une grande école. Le MOOC est l’idéal, c’est une formation à distance accessible au particulier. Rien de plus simple que de s’inscrire en ligne. D’autant plus que la formation ne dure que quelques jours et c’est entièrement gratuit. Vous aurez une attestation de suivi à la fin de votre formation.

 Une formation de décorateur d’intérieur après le Bac

Cette catégorie est plutôt pour les jeunes qui souhaitent poursuivre après le Bac. Les concernés doivent intégrer une école d’art ou d’aménagement intérieur. Seulement pour cela, la sélection est très stricte dès l’entretien et il faut passer un concours. Le cursus est plutôt dans le domaine du design d’espace ou bien l’architecture d’intérieur.

Nombreuses sont les écoles qui proposent des études de ce genre. À la fin de vos études, vous serez sanctionné d’un BTS avec un Bac+2. Mais il est possible de continuer jusqu’au Bac+5.

Une formation de décorateur d’intérieur pour les professionnels

Cette dernière catégorie touche en particulier les personnes qui ont déjà un emploi. C’est plutôt une reconversion professionnelle qui les motive. Effectivement nombreux sont ceux qui intègrent une formation décoration d’intérieur pour changer de métier. Les écoles pour de tel cas ne diffèrent pas vraiment de celles où les jeunes bacheliers doivent aller et les diplômes obtenus sont les mêmes.

Après une formation de décorateur d’intérieur

 À la fin de votre formation, il faut impérativement accumuler les expériences. Il est clair qu’un diplôme ne suffit pas pour évoluer dans ce milieu. Les employeurs ou clients vous demanderont toujours un aperçu de votre Booking. Passer par des moments où il faut proposer un service gratuit est alors normal. Sinon, faites-vous connaître par votre prestation.

La possibilité est très large, il arrive qu’un décorateur d’intérieur travaille pour le théâtre. Et il y a une multitude de demandes. À commencer par les professionnels comme les espaces commerciaux ou un hall de réception. Vient ensuite les particuliers, une nouvelle demeure, de jeunes mariés. Sans oublier tout ce qui est galerie d’art ou autres.

Le marché est bien vaste pour que vous puissiez prospérer dans votre activité. La formation n’est que la base, à vous d’explorer les connaissances acquises.

Lire la suite
Normes

Le diagnostic amiante : Une procédure obligatoire

Le diagnostic amiante est une étape indispensable avant la vente ou la mise en location d’un bien immobilier. Sur l’île de La Réunion, cette procédure est obligatoire pour tous les bâtiments dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997. Mais qu’est-ce que c’est ? Pourquoi est-il obligatoire ? Réponses à toutes les questions concernant l’état d’amiante à travers ces quelques lignes.

Le diagnostic amiante : qu’est-ce que c’est réellement ?

Le diagnostic ou état d’amiante est une procédure qui consiste à détecter la présence ou non d’amiante dans les matériaux et produits composant le logement. Pour information, l’inhalation des fibres de ce matériau est susceptible d’entraîner de graves maladies comme la fibrose pulmonaire, la plèvre et le cancer du poumon. L’utilisation du matériau est interdite depuis le 1er janvier 1997. Rédigé par un diagnostiqueur certifié, le document mentionnant les résultats de l’état d’amiante doit être joint au dossier de diagnostic technique dit DDT et remis à l’acquéreur lors de la vente. Sa durée de validité varie selon la date de réalisation du diagnostic. Si ce dernier a été effectué avant le 1er avril 2013, l’état d’amiante doit être renouvelé avant la vente ou la mise en location du bien immobilier. Au-delà de cette date, la durée de validité du diagnostic est illimitée. Cela dit, il est conseillé de refaire la procédure lors de la vente du logement notamment si des travaux de rénovation ont été effectués.

Les mesures à prendre en cas de présence d’amiante

Certaines mesures devront être prises dans le cas où le rapport du diagnostiqueur indique la présence d’amiante dans le bâtiment. L’état de conservation des matériaux et de produits contenant de l’amiante doit notamment faire l’objet d’une évaluation périodique. Le prélèvement et l’analyse de l’air intérieur sont nécessaires pour déterminer la quantité de fibres inhalées. Le diagnostiqueur peut également recommander la réalisation de certaines actions correctives et la prise de mesures conservatoires pour protéger les occupants de l’exposition prolongée au matériau. Il peut s’agir d’une restriction d’accès à certains espaces du logement, de travaux de confinement, du retrait proprement dit de l’amiante…

Les sanctions applicables au vendeur

Il est important de noter que la responsabilité du vendeur est engagée en cas de non-transmission volontaire du diagnostic amiante à l’acquéreur. Il en va de même pour la mention de fausses informations dans l’annonce de vente. En ce sens, l’acheteur a le droit de faire un recours auprès du service des fraudes de la DGCCRF ou auprès du tribunal pour demander l’annulation de la vente et obtenir des dommages et intérêts. En ce qui concerne le vendeur, celui-ci encourt une amende 300 000 euros et une peine de 2 ans de prison. Par ailleurs, il est utile de noter que le fait de solliciter un diagnostiqueur non certifié pour effectuer l’état d’amiante est passible d’une amende de 1500 euros.

Pour éviter tout problème dans la vente ou la mise en location d’un bien immobilier, faire appel à un diagnostiqueur certifié est une étape incontournable pour la réalisation d’état d’amiante.

 

Lire la suite
Réparation de fuite de robinet à Toulouse son déroulement
Réparation

Réparation de fuite de robinet à Toulouse : son déroulement

Votre réparation de fuite de robinet dans la ville toulousaine nécessite l’intervention d’un professionnel. De cette manière, vous bénéficierez des prestations de qualité et du gain de temps. Les artisans travaillant dans le secteur sont nombreux et vous devez faire votre choix soigneusement afin de ne pas vous tromper d’intervenant. Quant au déroulement de l’intervention, votre professionnel commence toujours par diagnostiquer le chantier. Plus de détails.

Diagnostiquer le chantier et identifier le problème

La réparation de fuite de robinet à Toulouse requiert des savoir-faire spécifiques pour résoudre le problème une fois pour toutes. Elle commence toujours par un diagnostic lors duquel votre artisan va s’efforcer d’identifier le problème et son origine. Dans la plupart des cas, la fuite est causée par la défaillance du joint qui se trouve sur la cartouche d’un mitigeur, ou sur les robinets d’eau chaude ou d’eau froide.

Aussi, le calcaire peut être à l’origine de ce type de problème de fuite. Il bloque le mécanisme de fermeture ou d’ouverture de l’eau ou encrasse l’extrémité du robinet.

Après avoir entrepris correctement un diagnostic, votre artisan procède à l’étape suivante qu’est le démontage du mécanisme de votre robinet.

Procéder à la réparation proprement dite

Si le problème est dû à l’encrassement du calcaire, l’intervention concerne principalement le mousseur de votre robinet. Cette partie joue un rôle important dans le fonctionnement de l’installation. Elle permet entre autres d’économiser de l’eau, et cela, jusqu’à 50 %.

Afin de désencrasser le robinet, voici les étapes à suivre :

  • Commencez par dévisser le mousseur par le biais d’une clé plate ou d’une pince multiprise ;
  • Ce démontage vous permettra de voir l’état du joint, mais en cas de défaillance de cette partie, le changement est fortement conseillé ;
  • Localisez le point entartré et procédez au détartrage.

Le détartrage du mousseur est une sorte d’intervention prenant un peu du temps. Il existe une méthode naturelle permettant de le réaliser facilement. Il faut tremper le mousseur dans un verre de vinaigre. Cette étape s’effectue pendant toute une nuit et vous ne devez procéder au rincement de la pièce que le lendemain. Brossez-la avec une brosse à dents, une technique pour éliminer complètement le calcaire.

Faire appel à un professionnel

Bien que le robinet soit une infime partie de l’ensemble de l’installation, il joue un rôle crucial. En cas de panne de cet élément, la solution idéale est d’engager sans tarder un professionnel pour remédier au problème. Grâce à ses compétences et expériences dans diverses situations d’intervention, ce spécialiste saura établir un diagnostic correspondant exactement à ce qui se passe. Les résultats obtenus de cette analyse du chantier lui permettent de proposer une solution adéquate.

Les prestations d’un plombier professionnel sont généralement de qualité. Ce qui vous permettra de retrouver le bon fonctionnement de votre installation. La réparation entreprise sera solide et durable, n’ayant plus besoin d’une intervention fréquente. C’est donc une solution économique sur le long terme.

Vous allez aussi gagner du temps, car le réparateur de robinet de Toulouse est habitué à intervenir dans des situations d’urgence.

Lire la suite
Chantier

Comment choisir son échafaudage pour ses travaux ?

L’échafaudage est avant tout un outil indispensable pour satisfaire de nombreuses tâches. Il est utile pour le bricolage, la rénovation ou encore la construction. Mais sur le marché il est difficile de faire le choix parmi  une variété de produits. Alors comment choisir correctement un échafaudage pour qu’il réponde à toutes les exigences de l’activité que vous allez exercer ? Pour gagner un temps précieux et être sûr de ne pas faire d’erreurs qui mènent à un mauvais investissement, voici les critères que vous devez vous faire pour prendre la bonne décision.

Considérez la nature des travaux

Apprenez avant tout à choisir un échafaudage adapté à vos fonctions. Pour cela, il est important de considérer la nature des travaux que vous allez effectuer lors du choix d’un échafaudage.

Avez-vous besoin d’un échafaudage pour un usage professionnel ou domestique ? Si vous avez besoin d’un échafaudage pour une utilisation régulière ou quotidienne, vous devez savoir différencier un échafaudage pour :

  • le bâtiment et les travaux publics
  • la construction
  • la réparation
  • la peinture
  • le bricolage régulier (jardinage ou aménagement paysager)

Il sera ensuite essentiel de déterminer les points suivants :

  • la hauteur de travail
  • la fréquence d’utilisation
  • les limitations liées à l’environnement de vos activités

Informez-vous sur les différents types d’échafaudage

Vous disposez généralement de trois principaux types d’échafaudage, à savoir :

  • Les échafaudages à pied ou échafaudages fixes : Sur des supports de sol solides appelés pieds d’échafaudage adaptés aux travaux de chantier à long terme. Ils sont aussi généralement adaptés aux travaux de construction.
  • Les échafaudages suspendus : C’est l’échafaudage qui vole sans support au sol pour les opérations en hauteur et sur sol instable.
  • Les échafaudages mobiles ou à roues : C’est la meilleure option pour les travaux répétitifs et les travaux de bricolage.

Tenez compte du matériau

Les échafaudages peuvent être en aluminium ou en acier galvanisé :

  • Acier galvanisé : C’est un matériau avec une grande rigidité et une haute résistance aux chocs et aux intempéries. Il offre une protection contre l’oxydation à l’intérieur et à l’extérieur des tubes et est recyclable. Ce type d’échafaudage est idéal pour travailler sur des chantiers mixtes, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, et lorsqu’il est nécessaire de manipuler fréquemment des matériaux lourds et salissants tels que la peinture, le plâtre, etc.
  • Échafaudages en aluminium : Ce matériau offre légèreté, longévité, grande maniabilité, avec une très faible oxydation et est recyclable. Il convient aux extérieurs et aux intérieurs et lorsque la manipulation et le déplacement fréquents d’échafaudages sont nécessaires.

Considérez la hauteur de l’échafaudage

C’est la hauteur du plancher ou de la plate-forme au-dessus de laquelle il faut compter au moins 2 mètres.

Une estimation minutieuse de la hauteur maximale de travail est essentielle, pour vous assurer de couvrir tous vos besoins pour les travaux quotidiens tels que :

  • La rénovation de la façade de votre maison
  • La peinture
  • Les installations électriques des zones intérieures et extérieures

Sur le marché, vous pouvez retrouver des modèles avec des longueurs comprises entre 1,50 et 3,50 mètres. Mais gardez à l’esprit que plus l’échafaudage est long, plus sa charge admissible est élevée.

Optez ainsi pour un échafaudage d’une longueur inférieure à 2 mètres pour effectuer des travaux de peinture à l’intérieur de votre habitation. Cette longueur servira également à travailler sur la façade.

Lire la suite
béton-lissé
Chantier

Comment réaliser du béton lissé ?

Le béton lissé est un choix intéressant pour revêtir le sol de votre habitation. Vous aurez droit à un sol avec un meilleur rendu tout en étant contemporain. Notez en outre que la réalisation de ce type de couverture demande certaines conditions. Quelques points sont à prendre en compte avant de réaliser les travaux.

Les premiers points à vérifier sur le béton lissé

Le béton lissé est avant un matériau de décoration. Cela implique que vous ne pouvez le réaliser pour construire une structure. Vous aurez droit à un revêtement de sol assez pratique en misant pour cette matière.

Vous pouvez aussi choisir ce produit pour couvrir du ciment ou des carreaux, mais aussi du béton tout court. Vous obtiendrez une couche assez lisse avec ce type de matériau. Il vous est en outre conseillé de faire appel à une entreprise de maçonnerie professionnel pour réaliser les travaux comme vous le souhaitez.

Un conseil à prendre en compte avant de réaliser votre béton

Il faut savoir que la pose du béton lissé est accessible tout en assurant l’effet décoratif du matériau. Vous devez en outre savoir que l’opération peut être assez complexe. Il suffit de solliciter cette entreprise de maçonnerie dans le Pyrénées Orientales sur ce site pour obtenir le résultat que vous attendez.

Ce spécialiste possède le savoir-faire essentiel pour réaliser les travaux. Elle vous est en outre conseillé de suivre un stage à la pose de ce type de matière même si vous engagez un professionnel. En tout cas, le produit peut coûter plus de 30 €/m².

Vous devez bien préparer le sol

La pose du béton lissé demande une bonne préparation du sol en vérifiant son état. Le plancher doit être plat et propre, mais aussi dépoussiéré. L’endroit ne doit pas contenir des aspérités avant de commencer les travaux.

Il faut ensuite enlever le ruban de masquage en suivant le long des murs. Cela vous évitera les éclaboussures tout au long de l’opération. Vous aurez aussi besoin de réaliser un coffrage à l’intérieur de la pièce que vous envisagez de couvrir. Vous aurez ainsi plus de facilité à mettre le matériau à niveau.

Ne négligez pas non plus la préparation du béton

Il ne faut pas non plus négliger la préparation de votre béton lissé en particulier. Il faut noter que différents kits sont proposés sur le marché pour réaliser la pose du matériau. Il vous est aussi conseillé de déterminer à l’avance la couleur et la finition qu’il vous faut. Il est conseillé de lire la notice du kit que vous souhaitez acheter avant de poser le matériau. Notez en outre qu’un spécialiste dans le domaine peut assurer le revêtement de votre sol comme il le faut.

Il ne reste plus que la pose du matériau

Le béton lissé peut être appliqué directement au seau après avoir réalisé toutes les préparations. Il suffit d’étaler directement le premier contenant que vous devez lisser en utilisant une taloche en plastique. Il est important de couvrir la surface tout au long de l’opération tout en superposant systématiquement les couches du matériau.

Aucun raccord ne doit être visible après la réalisation des travaux. Il faut en outre niveler le matériau au fur et à mesure que l’opération avance. Vous aurez besoin d’une règle et d’une raclette pour réaliser cela. En tout cas, vous n’aurez aucun souci à vous faire si vous contactez un spécialiste.

Lire la suite
Dans quel ordre décorez-vous
Chantier

Dans quel ordre décorez-vous ?

Peindre une pièce – ça ne semble pas trop difficile, non ? Eh bien, ce n’est pas nécessaire si vous savez par où commencer. Cependant, si vous mettez le mauvais pied en avant lorsque vous peignez une pièce, vous pouvez créer plus de travail pour vous-même.

1. Commencez par le plafond.

En peignant du plafond au sol, vous éviterez ces embêtantes éclaboussures sur un mur fraîchement peint. Lorsque vous peignez votre plafond, vous aurez besoin de deux couches de peinture avec au moins deux heures de temps de séchage entre les deux.

2. Passez ensuite aux murs.

En vous déplaçant dans la pièce, vous voudrez poursuivre en peignant les murs. Ceux-ci auront également besoin de deux couches de peinture. Si vous ne voulez pas vous soucier de traîner dans la pièce pendant que la peinture sèche, nous vous recommandons une peinture sans odeur ni émission toxique, de sorte qu’il n’y ait pas de crainte de maux de tête ou d’inhalation de vapeurs dangereuses.
Lorsque vous peignez vos murs, il est préférable de commencer par les bords. Un bon conseil est de peindre autour des luminaires avec un pinceau et de les bloquer avec du ruban adhésif pour éviter les éclaboussures de peinture.

3. Peignez les plinthes.

Ensuite, il est temps de peindre les plinthes. Tout comme les luminaires muraux, c’est une bonne idée de les bloquer avec du ruban de masquage ou de peinture tout en peignant les murs. Vous pouvez également garder le ruban adhésif sur le bord des plinthes lorsque vous les peignez pour éviter que la peinture ne se répande sur le sol ou la moquette.

Utiliser du ruban adhésif pour décorer

Assurez-vous de commencer par les plinthes après que la peinture murale ait eu le temps de sécher, sinon vous ferez des taches disgracieuses sur vos murs fraîchement peints.

4. la peinture des cadres de fenêtres et de portes

Approchez-les de la même manière que les plinthes, en mettant du ruban adhésif sur les murs pour empêcher les éclaboussures de peinture. Nous vous recommandons de trouver une peinture qui peut sécher au toucher en 15 à 20 minutes, mais vous commencez à les peindre le matin, afin qu’elles aient une journée complète pour sécher.

5. Terminez-en peignant les portes.

Lorsque vous peignez des portes, vous voudrez utiliser une combinaison de rouleaux et de pinceaux de finition. Le rouleau offre une excellente couverture pour les surfaces planes, tandis qu’une brosse à châssis fonctionne mieux pour peindre les portes à panneaux. Comme le plafond et les murs, deux couches de peinture suffisent pour une porte fraîche.
S’en tenir à ces étapes lors de la peinture d’une pièce empêche toute éclaboussure de peinture de ruiner votre travail acharné. Avec les peintures 100 % sans COV, vous pouvez être sûr d’utiliser la peinture la plus sûre, que vous redécoriez complètement la pièce ou que vous lui donniez simplement une retouche. Pour une explication détaillée, consultez notre site isolation interieur Haute savoie .

Lire la suite