Conseils et astuces efficaces pour réussir son installation électrique
Chantier

Conseils et astuces efficaces pour réussir son installation électrique

Les travaux d’électricité demandent un savoir-faire imparable comme c’est une étape délicate et risquée. Que ce soit en installation électrique ou en maintenance des équipements, il est donc primordial de connaître quelques règles de base et surtout de maîtriser quelques techniques pour une installation sûre répondant aux normes.

Miser sur les compétences d’un professionnel spécialisé

Lorsqu’on souhaite que son installation suive les normes, engager une entreprise d’électricité générale est la meilleure solution. Comme cette opération implique d’importants travaux, cette option est la plus judicieuse pour une sécurité optimale. En confiant les travaux à un expert, il est plus sûr de bénéficier d’un travail suivant les normes en vigueur. Les opérations seront ainsi vite réalisées, sous couvert d’une assurance décennale. Ainsi, on peut éliminer tout risque d’accident. À part cela, ce choix permet aussi d’avoir une installation électrique fiable. Effectivement, comme le spécialiste dispose de toutes les qualifications requises, il saura prendre en charge de manière efficace les travaux dans le respect des normes exigées.

Aussi, on pourra par un expert lorsqu’on opte pour ce choix. Le professionnel offrira des conseils efficaces pour une utilisation optimale du circuit électrique et sur l’entretien des installations et des équipements électriques. Enfin, les compétences seront aussi au rendez-vous avec un tel prestataire. Comme celui-ci est tenu de suivre une formation obligatoire sur la sécurité électrique tous les trois ans, il est évident qu’il dispose donc des compétences et expériences nécessaires pour exécuter les travaux. D’ailleurs, recourir à un tel prestataire permet d’obtenir une attestation que le travail est bien réalisé selon les normes en vigueur. De plus, cela permet de bénéficier des aides de l’État dans le cas d’une rénovation électrique dans les prochaines années à venir.

Quelques conseils utiles supplémentaires pour réussir ce projet

Une installation électrique exige une certaine connaissance en la matière. Ainsi, pour bien l’effectuer, la première chose à faire, c’est de réaliser un schéma électrique de la maison. Celui-ci doit tenir compte de l’équipement imposé par la norme. C’est ensuite qu’il faut dresser une liste comprenant l’emplacement du compteur, des appareils ainsi que des autres équipements électriques. Pour être entièrement sûr de ce qu’il faut faire, demander conseil à un professionnel peut aider. Quant à l’achat de tout le nécessaire pour l’installation, le mieux c’est de bien comparer les prix pour avoir des matériels de bonne qualité à bon prix. Dans le cas où le doute s’installerait, il est tout à fait possible de se faire conseiller par les vendeurs des magasins.

Dans le cas où il y a des enfants en bas âge dans la maison, des précautions sont à prendre. Par exemple, pour ce qui est des prises, il est conseillé de les sécuriser en installant des cache-prises. Cela empêche tout risque d’accident. Quant aux appareils non utilisés, il ne faut pas hésiter à les débrancher si nécessaire. Il faut également procéder à la dissimulation des fils et des rallonges dans un coffrage ou derrière un meuble pour éviter que les enfants les touchent. Outre cela, concernant les multiprises, il vaut mieux éviter de trop les surcharger. L’idéal c’est de les mettre en hauteur, hors de portée des enfants.

Lire la suite
Dégradation de façade: causes et solutions
Chantier

Dégradation de façade : causes et solutions

A travers le temps, votre façade peut grandement se dégrader et vous n’arrivez pas à la garder propre. Vous vous demandez certainement comment lutter contre cette détérioration. Ne vous inquiétez pas, car chaque problème a une solution. Le plus important est de savoir identifier les sources pour ensuite effectuer le traitement adéquat et ainsi prévenir les dégâts. 

L’humidité : le premier ennemi des murs

Souvent, l’humidité peut s’accumuler sur votre façade. Elle peut être apparente sur la partie inférieure des murs extérieurs avec des effritements. Il s’agit parfois d’une remontée capillaire suite à une mauvaise évaporation de l’eau de pluie. Mais elle peut également être due au contact du crépi avec le sol. Des taches blanches font alors leur apparition. Apercevable à l’intérieur, il faut rapidement faire appel à un artisan façadier. Il déterminera la cause du problème, réalisera des vérifications sur le drainage, les canalisations et les tuyauteries. Ne laissez pas la mouillure s’installer et n’hésitez pas à prendre contact avec plusieurs artisans. Demandez aussi des devis avant que les détériorations ne deviennent trop importantes et requièrent un ravalement complet.  Le professionnel contacté procèdera au diagnostic des lieux pour en établir la véritable origine du dégât.  

La pollution et ses lourdes conséquences

Vous ne pouvez rien contre la pollution, parce qu’elle est partout. Par conséquent, elle peut avoir de graves effets sur l’état de votre façade. Des taches noires peuvent être visibles sur certaines parties de votre devant et évoluer en fonction de la température.  Il faudra donc procéder au nettoyage des murs et à la pose d’un traitement particulier. Pensez aussi à l’application d’un produit de finition qui limite le collage des particules de saletés. De nos jours, des solutions spécifiques permettent de les faire glisser en rendant votre surface non adhérente. Par ailleurs, la couleur de la face extérieure de votre bâtiment peut être modifiée par les contaminations atmosphériques et biologiques. Les champions ou les lichens doivent être traités pour les éradiquer et éviter leur réinstallation. Il faut ainsi faire appel à un ravaleur pour gérer ces opérations de nettoyage.   Il dispose de tous les matériels nécessaires pour nettoyer efficacement vos murs. 

Un revêtement mal posé

Il se peut que le revêtement de votre façade soit mal posé. Malheureusement, dans cette situation, un décollement d’enduit ou de peinture peut apparaître. Aussi, vous pouvez constater de graves fissurations. Si la surface n’est pas correctement nettoyée avant la pose du crépi, il est courant de se retrouver avec une peinture qui saute. Il en va de même si la durée de séchage n’est pas respectée ou si l’application d’une sous-couche particulière est négligée. Dans ce cas, il s’agit de refaire entièrement le mur, car les cache-misères ne sont efficaces que durant un certain temps. Pour éviter une détérioration trop rapide, on préconise l’enduit gratté. C’est la finition parfaite quand on souhaite crépir convenablement le devant de sa maison. 

Des joints mal entretenus

Les faces extérieures des bâtiments en pierre avec des joints flexibles ou rigides doivent être bien entretenues. Puisque le temps fait son affaire, il faut une rénovation partielle pour ne pas les éclater ou les faire disparaître. Procédez alors à leur restauration en respectant les étapes clés d’une telle intervention : retirer les anciens assemblages, poser le mortier et faire la finition.

Lire la suite
Chantier

Connaître l’essentiel sur la rénovation d’un appartement

Au fil des années, un appartement perd sa fraîcheur et son éclat, d’où la nécessité d’une rénovation. Effectivement, une rénovation inclut plusieurs travaux, en fonction de l’ancienneté de l’infrastructure. Cette réfection se fait aussi selon les besoins et le budget. Dans ce contexte, découvrez l’essentiel sur la rénovation partielle ou intégrale d’un appartement.

Les différents travaux de rénovation

Les travaux de rénovation d’un appartement sont la suite logique d’un logement terni par l’âge. Voici quelques idées de travaux faisant partie intégrante de la rénovation. Dans la mesure du possible, il convient de faire appel à un architecte ou  un maître d’œuvre. Sinon, les points à prendre en compte sont ci-après.

La restauration

La restauration concerne surtout la peinture des murs et de la façade. Elle consiste également à la rénovation de la toiture, soit en peinture ou en revêtement en fonction de l’état.

L’organisation des espaces

La rénovation d’appartement représente aussi une opportunité pour organiser les espaces. Le décloisonnement est possible à ce moment, tout comme l’aménagement des pièces. Quant au cloisonnement, il est préférable de se référer à l’usage ou destination de l’immeuble avant de s’y lancer, puisque cela pourrait être interdit.

La remise aux normes des diverses installations

Autrement, la remise aux normes des installations peut se faire pendant la rénovation. Elle sera précédée du diagnostic d’un expert qui déterminera les travaux à réaliser, et les prioriser en fonction de leur importance. Cela concerne notamment le système électrique et les canalisations.

La rénovation dans les règles pour un appartement en copropriété

Un appartement faisant partie d’une copropriété est régi par les règlements de copropriété. En l’occurrence, ces réglementations représentent le cadre légal des travaux de rénovation. A ce titre, il y des démarches à faire auprès de la copropriété avant le début des travaux.

Effectivement, à titre d’exemple, l’abattement d’un mur, la création de porte ou de décloisonnement nécessite l’accord des copropriétaires avant la réalisation. Au même titre, pour une intervention sur un conduit de cheminée, les tuyauteries et les canalisations nécessitent aussi le vote des copropriétaires sous peine d’être considérée comme illégale.

D’un autre côté, certains travaux requièrent en même temps le vote de copropriété et l’autorisation de la mairie. C’est le cas du changement de fenêtre ou le changement des couleurs de ces structures, ainsi que la création d’ouverture donnant sur l’extérieur ou encore la pose de volets ou barreaux de fenêtres.

La rénovation d’un appartement propre

Pour les propriétaires d’appartement, certains travaux de rénovation peuvent être effectués sans autorisation. Toutefois, dans ce cadre, il ne faut en aucun cas modifier la structure de l’immeuble, ni les parties communes.

A titre d’exemple, l’aménagement de la salle de bain et de la cuisine (équipement, installation d’îlot central, remplacement de baignoire par une douche) est réalisable sans autorisation. L’adaptation du logement au handicap d’une personne est aussi possible s’il n’a aucun impact sur les parties communes. Outre cela, les travaux d’isolation intérieure, l’installation d’une mezzanine intégrée, la nouvelle peinture, la pose de carrelage, la mise en place de tapisserie ou revêtements divers (sol, plafonds) peuvent se faire sans autorisation.

Lire la suite
démoussage-toitture
Chantier

Les différentes techniques pour démousser la toiture

Les mousses, les champignons, le lichen et d’autres types de végétations indésirables peuvent pousser sur la toiture de la maison. L’humidité est l’une des causes principales qui favorisent leur prolifération sur le toit. Pour s’en débarrasser, il existe quelques astuces et produits efficaces. Néanmoins, la prudence est de mise pour ces types de travaux de nettoyage en hauteur. Recourir à un prestataire en démoussage est généralement indispensable dans ce genre de situation. Néanmoins, les personnes qui sont assez vigilantes peuvent procéder elles-mêmes au démoussage de leur toiture. Pour ce faire, voici les différentes techniques disponibles pour d’émousser le toit.

Procéder au nettoyage du toit

La première étape du démoussage de toiture consiste, bien évidemment, à nettoyer toute la surface afin d’éliminer totalement les mousses, champignons et autres végétaux indésirables qui s’y trouvent. Faire appel à un spécialiste en démoussage de toiture comme sur ce site : https://www.specialiste-nettoyage-51.fr/ est la solution indiquée pour nettoyer et démousser efficacement le toit. Toutefois, pour ceux qui souhaitent procéder eux-mêmes à la réalisation de cette tâche, voici quelques techniques permettant de nettoyer le toit :

  • Le nettoyage manuel

À première vue, nettoyer et démousser la toiture manuellement semble être la technique la plus simple à faire. Pourtant, il faut savoir qu’elle comporte quelques inconvénients. Cette méthode de nettoyage qui consiste à brosser manuellement le toit à l’aide d’une brosse dure nécessite de gros efforts. Or, les frottements du brossage peuvent détériorer les matériaux et augmenter leur porosité, favorisant la réapparition de nouvelles mousses.

  • Le nettoyage chimique

Cette technique consiste à nettoyer et à démousser la toiture en utilisant des produits chimiques. Le nettoyage chimique est très utilisé par les professionnels en démoussage du fait qu’il offre de bons résultats, sans abîmer les matériaux de couverture. La formulation chimique de ces types de produits permet d’éliminer les mousses et autres types de végétaux nuisibles qui s’incrustent sur le toit. Néanmoins, cette méthode est à utiliser avec précautions du fait qu’elle consiste à manipuler des produits chimiques. Pour les propriétaires qui souhaitent recourir à cette technique, le mieux est de faire appel à une entreprise de démoussage de toiture pour assurer la sécurité de l’utilisation des produits.

Réaliser les techniques de prévention de la réapparition des mousses

Nettoyer l’intégralité de la surface du toit ne suffit pas pour effectuer un véritable démoussage de la toiture. Effectivement, en plus de se développer à la surface du toit, ces végétaux indésirables ont tendance à s’incruster dans les matériaux de couverture.

Dans cette mesure, après la réalisation du démoussage de toiture en surface, les matériaux de couverture, comme les tuiles ou les ardoises, sont encore infectés en profondeur par des micro-organismes qui peuvent favoriser une nouvelle invasion de mousses sur le toit. Afin d’empêcher les nouvelles mousses à s’installer et à se propager sur le toit, il est nécessaire d’appliquer un traitement antimousse, à titre de prévention.

L’utilisation d’un traitement hydrofuge de toiture est un autre moyen efficace de prévenir la réapparition des mousses et autres végétaux néfastes sur le toit. Ce type de traitement permet de protéger la toiture contre l’humidité.

Lire la suite
Plexiglass la meilleure alternative au verre classique
Chantier

Plexiglass: la meilleure alternative au verre classique

Le plexiglass ou le verre synthétique offre de nombreux avantages en plus de son aspect similaire au verre classique. Résistant et isolant, il est disponible sous différents aspects. S’il est si populaire en ce moment, c’est parce qu’il est proposé à des prix variés et permet une mise en œuvre simple et rapide. En savoir plus sur ce produit vous aidera à choisir le plexiglass qui vous convient le mieux.

Les différents types de plexiglass

Il existe une large gamme de Plexiglass parmi lesquels vous pouvez choisir. Chacun d’eux présente leur propre avantage et inconvénient. À vous de trouver le produit qui correspond le mieux à votre projet.

Le verre synthétique en PPMA

Le PPMA ou plexiglass est un verre synthétique conçu à partir de polyméthacrylate de méthyle. Il est 2 fois moins léger que le verre classique et affiche une grande stabilité. Il filtre les UV et transmet bien la lumière. 

En plus d’être économique, ce type de verre synthétique est entièrement recyclable. En revanche, il est sensible aux rayures et demande un entretien doux. C’est la raison pour laquelle il est dédié à un usage en intérieur en tant que séparation entre 2 pièces ou en tant que composant d’une pièce décorative. Si vous l’utilisez à l’extérieur, il risque de jaunir, de se fissurer ou de se durcir. En cas de température élevée, il peut même se déformer.

Le verre synthétique en PVC

Il s’agit d’un verre synthétique fabriqué à partir du polychlorure de vinyle. Il peut avoir une forme ondulée ou lisse et être opaque ou transparent. C’est le moins cher des verres synthétiques, il est facile à mettre en œuvre et est très léger. Au fil du temps, vous pouvez y appliquer une couche de peinture afin de lui redonner une seconde jeunesse. 

Ce type de verre peut être toxique en cas d’incendie ou de combustion. Sinon, d’un point de vue esthétique, le fait qu’il soit trop visible en tant que plastique peut déplaire à certains. 

Le verre synthétique en polycarbonate 

C’est un polymère transparent et translucide qui se décline en polycarbonate alvéolaire ou polycarbonate plein. Ce dernier a un aspect lisse et compact tandis que l’autre affiche plusieurs couches. 

Comme ses autres confrères, ce dernier est également beaucoup plus léger que le verre classique. On l’apprécie également pour sa très grande robustesse et sa résistance aux agents chimiques. Il est donc facile à entretenir et supporte très bien les rayons UV du soleil. En revanche, c’est un piètre isolant que ce soit sur le plan phonique ou thermique. Vous pouvez l’utiliser aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Il convient parfaitement à une cloison et peut aussi servir en tant que vitrage pour le toit ou pour un abri de piscine.  

Pourquoi opter pour du plexiglass ?

Le plexiglass présente plusieurs avantages indéniables que l’on peut mettre à profit. La majorité des verres synthétiques diffuse correctement la lumière à hauteur de 90 % au minimum. De plus, il est plus résistant que le verre classique et supporte mieux les intempéries et les chocs. 

Toutefois, comme on a pu le voir, certains verres synthétiques sont plus sensibles aux rayures que d’autres. Il faut donc choisir le vôtre en fonction de vos besoins. Il en va de même pour leur degré d’isolation qui doit être choisi en fonction de vos besoins. Si vous avez besoin d’un produit isolant, il faut opter pour les variétés de verre qui proposent cette fonction.

Lire la suite
se débarrasser des déchets de chantiers
Chantier

Comment se débarrasser des déchets de chantiers ?

Plusieurs déchets peuvent résulter d’un projet d’aménagement ou de construction. Pour cette raison, les travailleurs se retrouvent au milieu d’un désordre qui peut déranger leur travail. De ce fait, il est important de bien gérer les détritus et s’en débarrasser.

Zoom sur les déchets de chantiers

Il est possible de trouver différentes sortes de déchets sur un chantier étant donné le nombre de matériaux utilisés dans le domaine de la construction. On peut les classer en plusieurs catégories. Il y a les déchets qu’on peut classer spécifiques. C’est le cas, entre autres, des bétons et des mortiers. Les plâtres et ses dérivés en font aussi partie. La terre peut également être considérée comme un déchet à part entière. Même avoir de la terre peut être normal sur un chantier, il arrive parfois que sa quantité excède la normale. La liste est encore longue étant donné qu’il y a aussi les verres, les pierres naturelles, le bois non traité, les métaux et les plastiques.

En outre, sur un chantier de construction, on peut aussi retrouver des déchets dangereux. Cela peut être des produits ou des matériels déjà utilisés. Parmi eux, on a les absorbants souillés comme les chiffons imprégnés par des huiles, des peintures et des solvants. Les bois traités font également partie des déchets dangereux qu’ils aient été peints ou vernis. Les colles synthétiques, les solvants, les goudrons en font également partie. Certains éléments peuvent ne pas être considérés comme des déchets. Pourtant, ils font bel et bien partie de la liste. C’est le cas, notamment, des emballages non souillés comme les papiers et les cartons. Les déchets d’équipements électriques sont également considérés comme des détritus. En tout cas, il est de mise de se débarrasser des déchets de chantier. Si possible en optant pour une méthode responsable.

Choisir le recyclage pour s’en débarrasser

Quelle que soit la provenance d’un déchet, il est toujours plus indiqué d’opter pour le recyclage. Étant donné que c’est un moyen de réduire les risques que cela peut avoir sur l’environnement. En effet, le fait de brûler ou d’enterrer les déchets n’est pas du tout écologique. De plus, la plupart des déchets de chantier peuvent être recyclés pour être réutilisés. Par exemple, les bétons et les mortiers qui, une fois concassés, servent parfaitement de granulats. C’est également le cas des pierres naturelles. Quant aux métaux, ils peuvent être transformés en métal par le biais de la fonderie.

Pour éviter que l’accumulation de déchets perturbe le dépôt des matériaux de chantier, il est préférable de s’en débarrasser régulièrement. Ce qui implique une bonne gestion des déblais de chantier. Pour cela, il est judicieux de recourir au service d’une entreprise spécialisée dans la collecte et le recyclage. Ceci afin d’éviter les impacts d’une évacuation d’envergure une fois le chantier terminé. De plus, le recyclage est un excellent moyen de préserver l’environnement. Évidemment, il est primordial d’encourager les artisans à procéder au tri des déchets. Ce qui, en plus de faciliter le processus, permettra aussi de mettre de l’ordre dans le chantier.

Lire la suite
ventillation-toiture
Chantier

Les points essentiels à savoir sur les chapeaux de ventilation de toiture

Nous connaissons tous l’importance du rôle de la toiture. Cette structure nous protège des intempéries et préserve les autres composants de la maison de l’humidité. Peu de gens le savent, mais le toit assure une fonction importante dans le maintien d’une bonne qualité de l’air à l’intérieur de la bâtisse, car souvent les fenêtres et les portes ne suffissent pas. Pour cela, la mise en place d’une VMC (ventilation mécanique contrôlée) est recommandée. Pour garantir le bon fonctionnement de ce dispositif, l’air extérieur devra être capté. Quant à l’air vicié, il devra être rejeté dehors. Ces rôles sont assurés par les chapeaux de ventilation de toiture. Justement, nous parlons de ces derniers. Découvrez les points essentiels à connaitre les concernant.

Pourquoi mettre en place des chapeaux de toiture ?

Il est fondamental de renouveler l’air à l’intérieur d’une habitation. Cela permet d’éviter la condensation, les problèmes d’humidité, l’apparition des moisissures ainsi que des odeurs désagréables. Le renouvellement de l’air permet également une réduction de la pollution intérieure qui est invisible. C’est le cas des COV (composés organiques volatils)  qui est contenu de certaines peintures ou colles de mobilier. Sur le long terme, ces substances sont néfastes pour la santé des hommes.

Pour qu’une VMC fonctionne comme il se doit, son moteur doit assurer l’aspiration de l’air à l’extérieur pour l’insuffler à l’intérieur. Ceci se fait au moyen d’un ensemble de tuyau. D’autres tuyaux assureront par la suite le rejet de l’air vicié. Les chapeaux de toiture sont donc installer afin de camoufler les sorties tuyaux de la ventilation. En outre, ces éléments doivent être parfaitement étanches. Pour leur mise en place, il est conseillé de faire appel à une entreprise de couverture comme sur ce site.

Où les chapeaux de toiture sont-ils posés ?

Les chapeaux de toitures font partie des éléments qui composent le toit. Leur nombre peut varier en fonction du type de ventilation installé. A titre d’information, on distingue la VMC simple flux de la VMC double flux.

Des règlementations strictes encadrent l’installation des chapeaux de toiture. A cet effet, ils doivent se trouver à une distance suffisamment importante par rapport aux conduits de cheminée ou de chauffage. Ceci étant fait pour éviter qu’ils aspirent les fumées. C’est également une façon de garantit leur étanchéité, leur isolation et leur conformité aux règlementations thermiques applicables. Comme l’air vicié est plus chaud que l’air provenant de l’extérieur, il faudra installer le chapeau de sortie d’air plus haut que le chapeau qui aspire l’air extérieur. Ceci étant fait pour que empêcher que l’air pollué soit de nouveau injecté à l’intérieur. Pour que la mise en place des chapeaux de toiture se fasse dans les normes, nous vous conseillons de faire appel à une entreprise de couverture.

Quelles sont les différentes sortes de chapeaux de toiture ?

On distingue plusieurs sortes de chapeaux de toiture. Le modèle à adopter diffèrera néanmoins en fonction du type de ventilation en place (ex : VMC double flux, simple flux, etc.).  Le chapeau de toiture à installer dépend aussi du diamètre de la ventilation.

En outre, cet élément de toiture est disponible dans diverses formes, dans différents matériaux et coloris. Il est donc tout à fait possible d’en trouver un qui s’harmonise avec l’ensemble de la structure. Il y a par exemple le métal noir ou gris qui se marie très bien aux tuiles en ardoise et aux tôles de zinc. Dans le choix des chapeaux de toit, il vaut toujours mieux solliciter l’avis d’un professionnel du domaine, et ce, pour des raisons de conformité et d’efficacité de ces dispositifs.

Lire la suite
Le skid un équipement bénéfique pour l’industrie
Chantier

Le skid : un équipement bénéfique pour l’industrie

Vous travaillez dans le secteur agroalimentaire, pharmaceutique, cosmétique ou construction. Plusieurs éléments (machines, équipement, tuyauterie, …) sont indispensables pour garantir le fonctionnement de votre industrie. Or, leur installation est souvent difficile. En plus, certains d’entre eux occupent trop place. Face à cela, l’utilisation d’un skid est une meilleure solution pour vous. De quoi s’agit-il ? Quels sont les atouts de son utilisation ? 

Qu’est-ce qu’un skid ?

Il s’agit d’une structure sur laquelle sont fixés divers équipements et matériels industriels. Le skid est destiné à assurer une fonction spécifique. C’est le cas pour le pompage, le comptage ou encore le réchauffage des fluides et de vapeur industriel. L’ensemble du processus est monté sur un châssis afin de permettre la mobilité de celui-ci. 

Il permet de positionner à l’intérieur du châssis tout un dispositif industriel et de le transporter aisément. Son équipement dépend de plusieurs facteurs comme son application finale, le type d’industrie dans laquelle il sera employé et les dimensions disponibles. Pour cela, il peut être équipé de régulateurs, de capteurs, de système de récupération des données, d’outils de mesure et de contrôle, etc. L’ensemble est relié par un câblage électrique ou une tuyauterie. Cela dépend du type d’outils y installer. Il peut alors se présenter sous plusieurs formes. Il est fabriqué sur-mesure selon le besoin de chaque entreprise. 

Quels sont les avantages d’une telle structure ?

Le skid présente de nombreux avantages. En l’utilisant, vous pouvez bénéficier d’un gain de temps non négligeable pour une unité de production. En effet, il s’agit d’un équipement prêt à l’emploi. C’est le constructeur qui effectue son assemblage dans son atelier selon vos directives. En arrivant dans votre entreprise, vous n’avez plus qu’à placer votre processus industriel et le démarrer. Vous n’avez pas besoin de suivre un long processus de montage pièce par pièce sur place dans votre industrie. 

En outre, en cas de changement sur votre ligne de production, il vous suffit de remplacer le processus sur le skid par un autre directement. Le plus avantageux est qu’il n’y a pas de démontage à faire. Le remplacement s’effectue plus facilement et rapidement. 

Si votre local de production est un peu restreint, cette structure est idéale pour vous pour optimiser votre espace. Elle vous permet de gagner de place grâce à la mise en place d’un processus au sein d’un châssis. 

Le skid est également un outil modulable et adaptable. Lors de sa fabrication, vous pouvez choisir la taille qui répond à vos besoins. Grâce à cela, il peut être facilement déplaçable sur un camion jusqu’à votre industrie. En cas de déménagement, pas besoin de démontage minutieux. Vous ne faites qu’à débrancher puis rebrancher une fois arrivée à votre nouvelle zone de production. 

Le processus de fabrication d’un skid 

Il existe plusieurs étapes à suivre pour fabriquer un skid sur-mesure. Si vous vous confiez ce travail à une entreprise experte, elle vous livre un produit de qualité répondant à vos attentes. Dans ce cas, avant de faire le choix, mieux vaut comparer certaines entreprises. Vous y comparez le devis de chacun, l’expérience et la compétence de l’équipe, la qualité des produits déjà fabriqués. Sans avoir oublié les matériels utilisés pour la fabrication de cette structure. Assurez-vous aussi qu’elle respecte les normes nationales et internationales en vigueur pour une telle production. 

D’une manière générale et selon vos besoins, la fabrication commence par le traçage de votre skid. Elle passe ensuite par la fabrication proprement dite, puis le contrôle de qualité et le traitement sur la surface. Une fois terminé, l’entreprise prend en charge sa livraison dans votre zone de production et sa mise en service.

Lire la suite
ravalement-façade
Chantier

Quelles sont les procédures pour réaliser le ravalement de façade ?

Bien que le ravalement de façade renvoie à l’idée de décoration des murs extérieurs d’un immeuble, il faut préciser qu’il s’agit effectivement des travaux de rénovation. Le but de ces travaux consiste à améliorer ou à apporter quelques modifications à l’extérieur d’un immeuble.

La réalisation commence par un constat de dégradation effectué par le propriétaire. Elle peut se faire de manière périodique et implique le respect de certaines procédures. Quelles sont les formalités à suivre pour procéder à un ravalement de façade ? Découvrez la réponse ici.

Ravalement de façade : que dit la loi ?

Comme tous les travaux de réparation ou de construction, le ravalement de façade 77 demande l’obtention d’une autorisation auprès des autorités municipales. À cet effet, vous devez constituer des dossiers techniques et administratifs.

Dans ce sens, ne sous-estimez pas les proportions qui sont concernées par le travail avant le démarrage des travaux. Il peut s’agir d’une petite portion de la façade ou encore de toute la façade. Le dépôt des dossiers doit se faire auprès des autorités compétentes. Ces dernières doivent par la suite vous faire le retour avant l’amorçage des travaux de ravalement de façade.

 

 

Quels sont les documents qu’il faut pour réaliser un ravalement de façade ?

Pour obtenir préalablement une permission de la part des autorités en vue de réaliser le ravalement de façade d’un immeuble, vous devez fournir certains documents. Ces derniers sont entre autres :

  • Une déclaration : le formulaire prévu à cet effet est retirable au préalable depuis les bureaux administratifs de la mairie en 3 exemplaires. Il peut être aussi téléchargé sur le site web de la mairie. Un permis de construire en 5 exemplaires peut être indispensable pour la circonstance, surtout dans le cas où il est question d’un monument historique qui est inscrit dans l’ordre de l’ISMH.
  • Un plan parcellaire de la ville : ce document comporte le plan de la situation de la parcelle qui sera prise en compte dans le cadre du ravalement de façade.
  • Un plan d’éventuelle modification prévue ;
  • Une fiche des travaux de ravalement ;
  • Une fiche qui détaille les différents travaux à réaliser en cas de modification, etc.

Outre les documents précités, vous devez aussi fournir une photo en couleur qui mentionne l’état présent de la portion à ravaler.

Comment procéder au ravalement de façade ?

Après avoir rédigé les demandes, rempli les formulaires et signé tout ce qu’il faut, le dossier doit être déposé directement au Pôle Accueil et Service à l’Usager (PASU) ou envoyé par recommandation. Par la suite, vous recevrez un retour d’accusation de réception.

L’obtention de la permission auprès des autorités municipales permet d’enclencher les travaux de ravalement de façade. Ces travaux comprennent exclusivement ceux relatés au sein du document de demande d’autorisation.

Quels sont outils indispensables pour effectuer un ravalement de façade ?

Le façadier doit s’équiper de certains matériels indispensables pour réussir son opérateur. Il s’agit notamment de :

  • Une lisseuse ou un plantoir ;
  • Une règle à bords crantés ;
  • Une règle à lisser ;
  • Un couteau à enduit ;
  • Une taloche ;
  • Une machine à pulvériser de l’enduit ;
  • Une peinture qui résiste aux intempéries.

Ce sont là les matériels nécessaires pour réaliser le ravalement de façade.

Lire la suite

Ou trouver une entreprise en France pour une injection de résine sous fondation ?

Quelle que soit la raison, des fondations endommagées affecteront la sécurité structurelle de votre maison et auront un impact énorme sur sa valeur de revente. Si la fondation de votre maison tombe en panne, elle doit être réparée par un professionnel compétent. Les coûts moyens de réparation des fondations peuvent varier en fonction de votre propriété et du type de fondation que vous choisissez d’utiliser.

Ce qu’il faut savoir sur l’injection de résine sous fondation

Cette méthode est populaire dans les pays où des problèmes de terrain à grande échelle peuvent survenir, comme la Nouvelle-Zélande et l’Australie. Ce procédé consiste à injecter de la résine dans la fondation existante par une petite entaille dans le sol, généralement à seulement 16 mm de diamètre de l’extérieur de la maison. La résine s’écoule ensuite dans le sol et se dilate. Cela comprimera le sol environnant tout en comblant les vides et les fissures.

Le processus d’injection est contrôlé par des techniciens qui utilisent un niveau laser pour surveiller l’injection et le mouvement ; la composition de la résine peut être personnalisée en fonction des conditions uniques du sol. En éliminant le besoin de creuser, ce processus est plus propre que les supports en béton.

Puisqu’il n’est pas nécessaire d’effectuer de grandes excavations sous la fondation d’origine, le projet est généralement achevé en un jour ou deux et les occupants peuvent généralement rester dans le bâtiment.

Les solutions modernes d’injection de résine peuvent être utilisées pour réparer avec succès les maisons affectées par le tassement en beaucoup moins de temps que les supports en béton traditionnels. Il est largement utilisé dans le renforcement des fondations, le nivèlement des bâtiments et la résolution de problèmes dans les projets résidentiels, commerciaux, industriels, miniers et d’infrastructure.

Votre artisan injectera une forme de résine et de durcisseur sous votre semelle de chaussure existante. La réaction chimique provoque l’expansion de la résine pour combler les vides et les fissures, durcissant ainsi la fondation. Le prix moyen pour installer un pied avec une seringue gonflable en résine se situe entre 1 000 et 70 000 euros le mètre carré.

Cette méthode de soutien d’une maison est simple, rapide et efficace. Par rapport à d’autres méthodes qui nécessitent l’utilisation de machinerie lourde sur place, elle est également beaucoup moins destructrice. Bien que moins chère, elle peut ne pas être aussi efficace que d’autres méthodes plus invasives de réparation de fondations. Pour plus d’informations sur le sujet, vous pouvez visiter ce site https://www.idlasolutions.com/actualite/61-injection-de-resine-sous-fondation-4.

Où trouver une entreprise pour injecter de résine sous fondation ?

Si vous êtes en France, IDLA Solutions est une ETI française spécialisée dans les travaux de base de l’injection de résine. La société a été créée en France il y a 7 ans. Vous pouvez leur contacter en cas d’endommagement de votre fondation. Leur objectif est de rendre le processus de densification des sols transparent et facile à utiliser pour tous.

Par ailleurs, il s’efforce en permanence de s’adapter aux différentes situations, qu’elles soient professionnelles ou financières. Fort de l’expérience dans ce domaine, il établit pour vous un plan d’intervention lors de votre premier contact.En fait, il suit leur client est de l’identification du chaos aux méthodes d’intervention pour s’adapter au problème. Pour leur contacter, vous n’avez qu’à visiter leur site https://www.idlasolutions.com/

Lire la suite